Pleumeur-Gautier. Ça bouge à la Maison de santé de la presqu’île

Pleumeur-Gautier. Ça bouge à la Maison de santé de la presqu’île


Même si la Maison de santé de la presqu’île, installée dans la commune, n’a pas encore trouvé de médecin, les professionnels de santé qui y exercent leurs disciplines diverses ont décidé de se constituer en réseau dont le pôle est la maison de santé presqu’îlienne.

« Il n’y a pas de secrétariat commun. Les patients doivent s’adresser aux cabinets médicaux, qu’ils soient situés à la maison de santé ou dans un village à proximité. Les professionnels libéraux que nous sommes, coordonnent ensuite les soins correspondant à nos disciplines respectives », a expliqué Catherine Delerry, infirmière et coordonnatrice de ce nouveau réseau médical.

L’équipe est pleine d’enthousiasme. « Il faut arrêter de dire que la Maison de santé de la presqu’île va mal. Nous, les professionnelles) rattachées à cette structure, nous allons très bien », ont déclaré, non sans humour, ces jeunes professionnelles de santé.

Leur première opération commune a été une action de sensibilisation aux dangers que représente la pratique abusive des écrans (téléviseurs, ordinateurs, tablettes, smartphones, jeux vidéo, etc.), pour les enfants, les adolescents mais aussi pour les adultes.

Six professionnelles de disciplines diverses (orthophonistes, psychologues, ostéopathe, ergothérapeute, infirmière) sont intervenues dans les écoles publiques et privées de la presqu’île et au cours d’une réunion publique à Lézardrieux.

Cette opération a été financée par l’Agence régionale de santé.

Partager cet article

Pleumeur-Gautier. Ça bouge à la Maison de santé de la presqu’îleOuest-France.fr



Source link