le parquet requiert un procès pour Damien Castelain, président de la MEL

le parquet requiert un procès pour Damien Castelain, président de la MEL


Selon des sources concordantes, le parquet de Lille a rendu son réquisitoire définitif dans lequel il demande le renvoi de Damien Castelain pour « recel d’abus de confiance ». Les autres chefs de poursuite sont soit prescrits, soit ne constituent pas des infractions caractérisées, a-t-on précisé.

Interrogé, le parquet n’a pas souhaité réagir dans l’immédiat.

Non-lieu surprise pour les autres acteurs

En 2018, le parquet de Lille avait requis un non-lieu à l’encontre des sept personnes mises en examen ou placées sous statut de témoin assisté mais avait demandé un supplément d’information pour un volet de l’affaire concernant M. Castelain, au sujet de la livraison via Eiffage à son domicile personnel de pierres pour la construction d’une terrasse.

Cette réquisition du parquet avait constitué un rebondissement incroyable dans cette affaire dite du Grand Stade, qui mêle d’anciens cadres du groupe Eiffage et des élus de la métropole lilloise.

Des pierres bleues en cadeau

Le parquet de Lille avait en effet décidé de requérir un non-lieu total à l’égard d’un ancien vice-président de la MEL, d’une ancienne présidente de la commission Grand Stade et d’anciens cadres du groupe Eiffage. Ce non-lieu concernait aussi les deux fonctionnaires de la MEL mis en cause.

Seul Damien Castelain, président de la Métropole européenne de Lille (MEL), restait donc inquiété : le juge d’instruction s’intéresse à une livraison de pierres bleues reçues en cadeau pour la construction d’une terrasse.

« Je souhaiterai être traité comme n’importe quel citoyen même si je suis un homme publique. Je suis serein en la justice de mon pays et j’attends sereinement les décisions de justice me concernant », déclarait-il en février.

Président de la Mel depuis 2014

Maire divers droite de la petite commune de Péronne-en-Mélantois depuis 1998, réélu dès le premier tour à l’élection municipale du 15 mars, M. Castelain est président de la Mel depuis avril 2014. Il devrait être candidat à sa succession à la métropole à l’issue du second tour, le 28 juin.

Son élection en 2014 avait marqué la fin de la domination du Parti socialiste qui présidait la communauté urbaine depuis sa création en 1967, tout en empêchant l’UMP (devenue LR) de s’en emparer.





Source link