Photo Thierry Thorel

Basket (Pro B) – Dans le derby du Nord, Lille s’impose au forceps face à Denain


Dès l’entame de la partie, la bagarre en haute altitude entre King, le bien nommé et Taccoen donna le ton de la partie : la conquête de la peinture serait l’élément clef qui déterminerait celui qui prendrait l’ascendant psychologique. Mais la différence se fit ailleurs. Les Lillois, bien plus adroits à longue distance, creusaient rapidement l’écart à la marque.

Assez pour alerter le coach denaisien, Rémy Varlin. Ce dernier n’hésitait pas à prendre très tôt dans la rencontre un temps mort afin de recadrer ses protégés. Bien vu ! Dès leur retour sur le parquet, les « Voltairiens »montraient un bien meilleur visage. Symbole de cette résurrection hennuyère, l’intercepteur numéro un des Rouges, Tyran De Lattibeaudière. Toujours une main qui traîne, un œil de faucon, L’ailier de Denain faisait passer un frisson d’angoisse à chaque possession métropolitaine. Déclic assurément car c’est l’ensemble de la formation denaisienne qui semblait enfin sortir de sa léthargie.

Mais rendons à César De Lattibeaudière ce qui lui est dû : le bonhomme remettait à lui tout seul les siens dans le sens de la marche. Les Red Giants passaient un sale moment, les minutes filaient sans que le LMB n’entre le moindre panier. Il faudra un shoot primé au buzzer de Hieu Courtois pour entrer dans le second quart-temps avec cinq unités d’avance. Lille reprenait ses esprits mais s’avérait incapable de tuer le match, d’autant plus que les ambassadeurs du Hainaut n’étaient pas décidés à lâcher l’affaire. À la pause, Lille gardait encore trois petits points à son crédit (34-31).

Sur un panier signé Dally, pour la première fois depuis fort longtemps, les visiteurs passaient devant. En ce début de seconde période Le suspense était à son comble. Aucune des deux formations n’arrivait à prendre la mesure de son adversaire. Le bras de fer s’éternisait, bien malin qui pouvait prédire l’issue de ce duel au sommet. Ce furent finalement les camarades de Poupet qui craquèrent les premiers.


LILLE-DENAIN : 67-59 (18-13, 16-18, 15-17, 18, 11)

LILLE : Traoré 15, Kazadi 14, Taccoen 9, Loubaki 7 Gay 6, Peter McNeilly 6, Lebrun 5, Holton 4, Hieu-Courtois 1

DENAIN : De Lattibeaudière 14, NDow 9, Niasse 6, Morose 5, Wright 4, Dally 4, Edzata 4, Poupet 5, King 2, Dadiet 2





Source link