À Lille, des bénévoles fabriquent des masques

À Lille, des bénévoles fabriquent des masques


À l’hôtel de ville de Lille, des dizaines de bénévoles se relaient pour fabriquer des masques destinés aux soignants, mais aussi aux habitants de la région.

Les Lillois fabriquent leurs propres masques

À l’hôtel de ville de Lille, des bénévoles se relaient pour fabriquer des masques, avant tout à destination des soignants.

À l’hôtel de ville de Lille, comme dans de nombreuses villes de France, des bénévoles fabriquent des masques. « J’ai commencé la couture au début du confinement. J’habite juste à côté et j’ai vu passer l’annonce, donc je me suis dit que c’était l’occasion d’aider tout le monde », témoigne Noémie.

Entre 50 et 100 bénévoles se relaient depuis le 20 avril

« *Avant que n’arrivent ces fameux masques qu’on attend de la Chine, je souhaite que chaque Lillois puisse avoir un masque. Ce masque, il est lavable 20 fois. Ceux qu’on fabrique ont la reconnaissance de la DGA, ça veut dire qu’ils sont protecteurs et qu’il peuvent être gardés plusieurs jours *», explique Martine Aubry, maire de Lille.

À l’hôtel de ville, ils sont entre 50 et 100 bénévoles à se relayer depuis le 20 avril et au moins jusqu’au 11 mai, date du déconfinement annoncé par le gouvernement. Ces masques sont fabriqués dans le cadre de l’opération « Des masques pour tous », lancée par la mairie de Lille. Ils sont destinés avant tout au personnel soignant, puis aux habitants de la région.

« On n’a pas attendu l’appel du gouvernement pour commander massivement, pas plus que les régions ou les départements qui, avec qui je travaille, et la métropole, avec qui on a fait une commande commune. On a commandé dès le départ le maximum de masques qu’on pouvait, à une condition : qu’ils soient reconnus classe 1 pour la protection des habitants », assure Martine Aubry.

22/04/2020 19:08



Source link